Sculptures et Poèmes

Sculptures et Poèmes

A propos de ce blog

Retraité, je me suis découvert un intérêt pour la sculpture que j'accompagne de petits poèmes inspirés par l'impression ou l'émotion que me procure cette sculpture au fur et à mesure de sa réalisation

Une petite flamme en moi s'est donc allumée pour continuer à écrire de petits textes sur mes diverses activités

 

Une  petite  flamme  en moi  s’est allumée

Vacillante parfois mais elle m'a inspirée

Les sculptures et les textes qui vont suivre

                Sans cette flamme, n’auraient pas pu vivre

 

 

IMG_9441.jpg

 

 

 Je me suis lancé dans la réalisation de ce blog afin de faire partager mes passions que sont la sculpture, la poésie  et ainsi  vous faire découvrir mon petit univers

 Je vous souhaite de trouver autant de plaisir à consulter ce blog que j’en ai pris à le réaliser. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en laissant sur ce blog une trace de votre passage (encouragements, critiques.... tout commentaire est le bienvenu) 

La plupart des sculptures présentées ici sont réalisées sur des ramures ou racines ramassées au gré de mes ballades sur les atolls coralliens de la Polynésie. Ces lieux étant régulièrement balayés par les vents et les embruns salés du pacifique donnent des arbustes aux formes rabougries dont le bois  très dense se prête aisément à la sculpture. Les formes tortueuses et  tourmentées dues  à la très grande difficulté de croissance de ces arbrisseaux m'ont souvent donné l'inspiration pour créer ces personnages aux formes imaginaires. J'ai parfois laissé volontairement une partie naturelle à ces bois si particuliers, jouant ainsi avec l'aspect d'avant et après travail. Les plus récentes de ces sculptures proviennent des bois endémiques poussant dans la forêt sèche  à végétation très lente du massif minier de la Nouvelle Calédonie ce qui produit là aussi des bois très  durs. Les objets en pierres de Calédonie (bijoux, boules, personnages...) sont réalisés suivant la technique du lapidaire : sciage, meulage,  polissage,  puis lustrage. La catégorie 'Mosaïque' est seulement en cours de réalisation et doit à terme rassembler les différentes mosaïques réalisées du temps où je m'exerçais à cette activité artistique avant de découvrir la sculpture. Quant aux  poèmes, si j'ai quelquefois pris quelques libertés avec les rimes, j'ai voulu surtout  renforcer le caractère ou l'impression que me donnait la sculpture au fur et a mesure de sa réalisation. La seconde partie est  réservée aux poèmes réalisés pour certains évènements ou occasions particulières de ma vie familiale ou amicale et vous faire ainsi découvrir mes coups de cœur et mon univers

                      Claude

 


30/03/2018
19 Poster un commentaire

Vahine Purotu

"La Beauté des choses existe dans l'esprit de celui qui les contemple"   (HUME David)


 

Vahiné Purotu   (Jolie femme en langue Tahitienne)  sous un autre angle .

Sulpture en bois de Miro (Bois de rose Polynésien)



6 Poster un commentaire

Amphitrite

        Sur la plage de sable fut trouvé  
        Le bois noueux et tourmenté

        Par sa forme , déjà les lignes

       De la sculpture se dessinent

       Dans le bois aux couleurs marron
       J'y vois dans mon inspiration

       Amphitrite et son poisson

       Allant rejoindre Poséidon


      Mais il faudra d'abord manier
      La gouge ronde et le maillet

      Enlever les fibres et les copeaux

      A l'aide des fers et des ciseaux


      C'est ainsi que s'achemine
      La silhouette fine et féminine

      De cette déesse sous-marine 

      Sortant de l'eau cristalline    
    



2 Poster un commentaire

La chevelure de Bérénice




Bérénice avait en exécution un vœu

De consacrer sa chevelure aux dieux

J'ai  voulu,  à  ma  façon  reprendre

Et donner une suite à cette légende

 

Qui pendant longtemps fut pour les marins

Une aide en mer  pour  trouver  le chemin

Aujourd'hui, pour trouver sa position

On néglige souvent  la constellation

 

Depuis les satellites d'observation

Le récepteur nous donne la  destination

Bérénice retrouve ici sa chevelure

Dans la réalisation de cette sculpture




La chevelure de Bérénice est une constellation  de l'hémisphère Nord.
Elle doit son nom à une légende qui nous vient de l'ancien royaume d'Egypte et qui raconte que Bérénice (246-221 Av. JC)promit de sacrifier aux dieux sa belle chevelure  si son époux, Ptolémée revenait de la guerre. Son voeu exhaussé, elle offrit ses nattes dorées au temple de Vénus mais le précieux trophée fut volé dans la nuit. Afin d'apaiser la colère du roi, l'astronome Cano de Samos déclara qu'il avait été transformé en étoiles par les dieux



2 Poster un commentaire

La danse de la Vahiné

Elle danse pieds-nus la vahiné
Au son rythmé des " to'érés" (1)
Et des petits Ukulélés
Sur le sable fin et brulé


La musique lui donne des ailes
De ses bras frêles couleur cannelle 
Elle retient du vent ses longs cheveux
Elle les recoiffe d'un geste gracieux

Son corps oscille avec aisance
Et son plaisir en est intense
Elle va et vient en alternance
En gardant toujours la cadence

A l'occasion de ses mouvements
Elle trouble par ses gestes lents
Lorsque le paréo s'entrouvre
Quand les courbes se découvrent



Elle replace alors son "moré" (2)
Sur les formes qu'elle dissimule
De ses hanches qui ondulent
Puis elle reprend son tamouré 
             (1) "toéré" Instument  de percussion taillé dans un tronc d'arbre

                        (2) "More" Jupe de danse Polynésiènne en fibres végétales "



Sculpture en Bourao (bois de rose Polynésien)



2 Poster un commentaire

Figure de proue

Sculpture inspirée de la déesse ailée Niké
Je l'ai ciselée dans un rameau de Miki
Arbrisseau rabougri de la Polynésie
Poussant le long des passes rétrécies
Des  "Hoas" de  Hao  ou d'Apatiki

La tête perdue telle  Victoire de Samotrace
Mais elle ne pourra comme elle, laisser sa trace
N'ayant qu'une aile à l'un de ses deux bras
Le triomphe et la gloire, elle ne connaîtra pas

Pourtant, semblable à cette déesse sans tête
Elle s'élance, le buste tendu et puis s'entête
Défiant ainsi le vent et toutes les tempêtes
Qu'elle devra affronter autour de la planète

                                   Claude

Niké :   Divinité ailée grecque symbole de la victoire

Apataki et Hao : Petits atolls coralliens  de  la Polynésie
Miki-miki :        Arbuste  poussant  sur  les atolls
Hoas :               Chenal de communication d'un atoll entre le large et le lagon



1 Poster un commentaire

L'envol

Vahiné lascive
Et démonstrative
Formes suggestives



Son corps se lève
Et puis se soulève
Comme dans un rêve



Un rêve à la "Folon"
Image à l'horizon
Propice à l'évasion





1 Poster un commentaire

Elégantes


Ces élégantes ont fière allure

Le bois et ses veinures

Avantage les courbures

Les galbes et les cambrures




Elégant2.JPG



 

 


20/01/2010
1 Poster un commentaire

Du moulin au four

Tout au bout du petit chemin

Se cache le vieux four à pain

Blotti à l'ombre du moulin

Qui donne farine pour le levain

 

Pendant longtemps  dans la région

Il fut l'unique solution

Pour avoir du pain sur la table

Il était incontournable

 

Sa voûte est aujourd'hui fendue

D'avoir tant de services rendus

Il est tout de même sollicité

Souvent lors des banquets d'été

 

Il  est  alors  à  l'occasion

Utilisé pour les cuissons

Lorsqu'il est à température

On y enfourne les chapons

Avec autour la garniture

 

Vient ensuite l'ouverture du four

      Les convives s'y pressent autour

On en sort les plats et les terrines

Les effluves viennent à nos narines

On s'en  lèche déjà  les babines

 

Le  vieux four alors se rendort

Il lui faudra sans doute encore

Attendre patiemment l'an prochain

Pour nous régaler à nouveau  du festin 

A   l'ombre portée du moulin


 Banquets d'été

 

Tous les ans nous avons cette grande réunion

Autour des convives venus  de tous horizons

Qu'ils soient de loin ou simplement de la région

Aussi il nous faudra  suivant la tradition

Rallumer le four pour cette belle occasion

 

Après les flammes lorsqu'il n'y a plus que les tisons

Sur la  pelle du four  on retourne les bannetons

Et l'on  enfourne sur la sole chaude tous les pâtons

On y place aussi  avec moult précautions

Les plats garnis, de belles poulardes et de chapons

 

Parfois même nous y mettons le cochon

Nos papilles se mettent en exaltation

Fêtons  donc nos retrouvailles et trinquons

Ensemble autour du four pendant la cuisson

Des victuailles en attendant leur dégustation

 

 


22/01/2010
1 Poster un commentaire

Haïkus et Ikébanas

Haïku : Genre littéraire Japonais  codifié. Il s'agit d'un court poème composé de trois vers

de 17 syllabes (pas une de plus) comportant respectivement : 5, 7 et 5 syllabes.

 

Le bruit du pot d'eau qui éclate

(L'eau a gelé cette nuit)

Me réveille               Maitre Bashô : Une des figures majeures du Haïkus Japonais

 

 "Un matin, le bruit du pot d'eau qui éclate dans la tête fait germer une goutte de poésie, réveille l'âme et lui confère sa beauté. C'est le moment de dire l'indicible. C'est le moment de voyager sans bouger. Ne rien enjoliver. Ne pas  parler. Regarder et écrire en peu de mots. C'est cela un Haïkus. Quelque chose de limpide, de spontané, de familier."

Extrait de Neige  de Maxence FERMINE aux Editions Arléa  (pages 13, 16 et 35)

L'Ikebana : art floral minimal comme le Haïku nous viennent tous les deux du Japon. Les deux s'appuient sur une triade asymétrique. La structure du Haïku comporte trois vers asymétriques de cinq, sept puis cinq syllabes et fait référence à la nature, un lieu, une saison. Celle de l'Ikebana évoque également la nature  et est axée sur trois axes principaux symbolisant le ciel, la terre et l'humanité à travers les trois piliers, asymétrie, espace et profondeur.  Les deux à leur manière doivent nous suggérer une idée, une  impression, ils se complètent donc parfaitement dans cette catégorie

Les Ikebanas de style libre présentés ici ainsi que les dessins sont de Jacqueline   (Mon épouse)

 

 

 

                   Des heliconias

            Sur le grand vase  élancé

            Décor exotique

 

 

 

                    Sur la sellette

             Dans un rayon de soleil

             Trois strelizias  

  

                  Un bougainvillier

            Nous offre ses écus roses

            Richesse du bouquet

 

 

 

Des tiges du glaïeul

Soudain, jaillit du feuillage

Un moribana

 

 

                      Le bouquet d'arum

            Se mire  dans l'eau transparente

            Du vase en raku

 

                Autour du bouquet

                Evoluent des volutes

                Spirales végétales

         

 

 

                       Le coquelicot

            Nous annonce le printemps

            Qui déjà arrive

 

                       La rafale d'hiver

            S'engouffra dans les bambous

            Et se calma

                        Bashô : le maitre du Haïku Japonais

 

 

 

       Les fleurs de tiaré

       En boutons ou épanouies

       Parfum des tropiques

 

 

 

        Les Frangipaniers

        Restent dans mes souvenirs

        Ô Polynésie

 

 

  

 


10/10/2010
7 Poster un commentaire

Mosaïque et Poésie

       Mosaique2.jpg

 

       Assembler poésie et mosaïque

         Cela peut sembler bien prosaïque

 

         La mosaïque jadis dédiée aux muses

         Juxtaposer ces deux techniques m’amuse

 

         Comme en poésie pour le choix des mots

         Je cherche la couleur de mes émaux

 

         Je fragmente les pierres à la marteline

         Et je dispose les sons avec les rimes

 

         Je place aussi mes arrangements de vers

         Et je mélange les cubes de pâte de verre

 

         Je biffe les strophes, je coupe et je cisèle

         Je fais de même pour poser mes tesselles(2)

 

         J’enchaîne mes textes et place des notules

         Je colle au mur et fixe mes abacules (3)

                                                                       Claude

(1) Pourquoi associer Mosaïque et Poésie ?

Le mot "mosaïque", viendrait du mot latin musivim  qui  signifie "muse". La mosaïque doit son nom au fait  qu'elle  fut d'abord utilisée pour décorer, dans les jardins romains, les nymphées, lieux traditionnellement associés aux muses qui  elles inspirent  les poètes

(2) Tesselles : Fragment de pierre, de marbre

(3) Abacule : Petit élément cubique d’une mosaïque 


10/02/2013
0 Poster un commentaire

Sagesse (Gaïac des Antilles)

Sagesse.jpg

 

 

Envie de sagesse

Sans faiblesse

Envie d’apaisement

Sans tourments

Envie de voyage

Sans bagages

Envie de bonheur

En douceur


22/10/2013
1 Poster un commentaire

Le Puits près du moulin

 

Au fond du jardin, le puits fut creusé

Près du moulin, il y a bien des années

Pour fournir journellement en eau potable

Tous les habitants de la maisonnée

Mais aussi les animaux de l'étable

 

Sa margelle est devenue bien lustrée

Par le frottement des seaux remontés

Seulement à la force des poignets

Du matin au soir chaque jour

Avec la longue chaîne sur le tour

 

Depuis le temps que l'on nous dit

'La vérité est au fond du puits'

S'il le pouvait, il nous dirait

Qu'aux pires moments des pénuries

Sa source, jamais ne fut  tarie

 

Son vieux toit d'ardoise, au fil des années

D'une belle joubarbe fleurie s'est égaillé

A ses pieds aujourd'hui pousse un lierre

Qui s'accroche à lui et qui l'enserre

En lui faisant perdre quelques pierres

 

L'eau courante, depuis nous avons

Mais parfois encore nous puisons

Son eau en cas de restriction

Du service d'eau de la région

Pour en faire des provisions 

 

Nous découvrons l'importance

De cette eau pour l' existence

Toujours fraîche et délicieuse

Source de vie elle est précieuse

 

  

 


22/01/2010
1 Poster un commentaire

Grain de folie

Après moult hésitations : Enfin, je me décide

A  étudier la généalogie de mes parents

Jusqu'alors, je ne possédais que quelques brides

De l'histoire ancienne de mes ascendants 

 

Ce travail de recherche me permet également

De me pencher sur l'histoire du moulin à vent

L'idée folle me vient alors de le restaurer

Ce moulin sur sa butte et de le  surélever

 

Me plonger dans le souvenir de mes ancêtres

Qui avaient longtemps "cassé la graine"  

Permettant aux autres de "casser la croûte" 

Me réjouissait, mais il me  fallait admettre

 

Se lancer dans un tel projet est une aventure

Et demande  un petit grain de  folie bien sûr !

Pour  laisser ici,  une trace  pour toujours

A ce cher moulin, comme un vrai cadeau d'amour 

 

Mais mon projet a bien failli être coulé

Par  une administration toujours trop zélée

"A qui comme  au moulin et à la mariée !

Il y aura  toujours quelque chose d'oublié"

 

Je sens venir en moi  " le vent de la colère"

Je m'attèle alors à nouveau à mon projet

"Apportant cette fois de l'eau à mon moulin "

Pour  être  conforme à ce qui m'est demandé

 

J'ai parfois très envie de "jeter mon bonnet

Par-dessus les moulins ",  d'abandonner,

Je dois me  "battre contre des moulins"

Mais je tiens bon et surtout  "je veille au grain"

 

Avant  moi  Cervantès  a  écrit  mon  histoire,
  Et pourtant je reviens te la  mettre en mémoire:
  Mais il n'est pas question que je baisse le bras.
  L'impossible est possible aussitôt qu'on y croit!

  Pauvre Don Quichotte, au cœur un peu fou,
  Je  suivrai  mon  rêve  jusqu'au  bout... "

  L'aventure est partout et partout je l'attends... 
  Je suis prêt à mourir pour un moulin à vent!
 "

Disait Julio Iglesias dans sa chanson

 

Pour ma part :

Je ne suis pas près à mourir pour un moulin à vent

Mais  tel l'hidalgo  don Quichotte de la Mancha

Avec son valeureux écuyer Sancho Pança

Quant il se bat contre des moulins à vent,

De cette épreuve : J'en sors souvent très moulu

Mais jamais complètement abattu

Ce projet aboutira,  j'en suis convaincu

 

''Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus ''

                                                             (Paulo Coelho)

''Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais''

                                                                (Oscar Wilde)

                 

 

Ce texte  m'a été inspiré par toutes les difficultés de l'administration pour l'obtention de la rénovation de ce vieux moulin à vent

La partie haute de ce moulin à vent fut démolie en 1922 pour  réaliser d'autres constructions.

La partie basse du moulin ainsi décapitée composée  seulement du rez-de-chaussée et du premier étage.Une toiture biaise en ardoise est ensuite posée pour en faire une annexe ce qui lui donnera cet aspect de tour tronquée jusqu'en 2007.    

 Claude

 


 

Une autre raison de cette démolition est qu'à cette époque un impôt taxait tous les moulins à vent en état de marche et cela malgré leur inactivité.

Dans les années 1920, sous le gouvernement de la Troisième République Henry CHERON alors ministre de l'agriculture de Raymond POINCARE admet enfin que l'on cesse d'imposer les moulins à vent non démunis de leurs ailes à condition qu'ils deviennent exclusivement à usage agricole. Mais l'article de la loi est assez vague et le zèle de certains agents de l'administration du fisc pousseront de nombreux propriétaires de moulin à vent à leur démolition complète. C'est ainsi que pendant la période de vingt ans séparant les deux grandes guerres mondiales la plupart des moulins à vent disparurent.

Ironie de l'histoire c'est ce genre d'administration pointilleuse que je rencontrerais quelques quatre vingt cinq années plus tard et qui me mettra des bâtons dans les roues pour la reconstruction de ce même moulin.!...

 


21/01/2010
1 Poster un commentaire

Haikus et coquillages

             Sur le coquillage

            Embaume toute la maison

            Un bouquet fleuri

 

             Roulés sur la plage

            Ils rêvent les coquillages

            L'âme à la vague

             Dans les profondeurs

            La coquille du nautile

            S'enroule en volute


18/10/2010
1 Poster un commentaire